Kispasse

Wednesday, August 22, 2007

Un match parfait

La saison des festivals va bientôt se terminer et la saison sportive reprend petit à petit ses droits. Ce blog consacré à ce qui m'intéresse (en espérant que ça vous intéresse aussi un peu) va donc petit à petit s'éloigner de questions aussi existentielles que "comment va l'estomac de Sinead O'Connor?" pour se tourner vers des interrogations aussi métaphysiques que "comment se porte la cheville de Tony Parker?"
Que ceux qui, comme moi, ont presque renoncé à s'informer pour cause d'overdose de Sarko & Co, ne s'inquiètent pas: ce blog est quasi garanti Sarko-free. Moins on en parle, mieux on se porte. Car, en ce moment, quelqu'un de bien informé, c'est quelqu'un qui connaît l'emploi du temps du jour de Sarko. Et un journaliste, c'est quelqu'un qui connaît celui de sa semaine passée et de sa semaine à venir. Bref, n'y pensons plus, il y a des choses plus intéressantes dans ce bas-monde.
L'équipe de France de basket par exemple. Elle prépare en ce moment son Euro espagnol du mois prochain. Elle n'a pas été épargnée par les soucis ces temps derniers. Il y a d'abord eu le dos de Bobo: son club NBA, les Phoenix Suns, exigeait que la Fédération française prenne une assurance au cas où Boris Diaw se blesse au dos lors de sa tournée avec les Bleus. Il a fallu un bon mois pour que tout ça rentre en ordre. A cela est venue s'ajouter la cheville de Tipi. Tony Parker s'est fait une entorse et son club, les San Antonio Spurs, a demandé qu'il vienne se faire examiner au Texas pour évaluer la gravité de la blessure. Cela a privé l'équipe de France de son génial meneur pendant une bonne semaine de préparation.
Samedi soir, pour la première fois, les Bleus retrouvaient leur capitaine Boris Diaw et étaient au complet pour affronter la République Tchèque en match de préparation. Ca se passait au stade de Coubertin à Paris et j'y étais. Un vrai régal. C'était la première fois que je voyais un match des Bleus. Et cette rencontre fut passionnante. Indécise (76-72 pour la France), offensive (agréable même si cela révèle que la défense des Bleus, leur point fort habituellement, n'est pas encore totalement au point) et spectaculaire (avec notamment un dunk de Flo Pietrus et un alley-oop exceptionnel consécutifs à des interceptions de Tony Parker). Bref, un grand moment de bonheur, en espérant que les Bleus soient aussi d'attaque à l'Euro qu'ils le furent lors de ce tournoi de Paris soldé par trois victoires sur le Portugal, la République Tchèque et la Russie, et que leur défense se resserre.

5 Comments:

Post a Comment

<< Home