Kispasse

Tuesday, June 07, 2005

Courage, Franck !

Assises de Douai, hier après-midi. Un homme à la barre, accusé de meurtre. Dans la salle, une classe de BEP et mon groupe de l'ESJ sont venus regarder le "spectacle". Les jurés ont été tirés au sort, ce sont des citoyens lambda. Lourde responsabilité sur leurs épaules. L'accusé se dépêtre tant bien que mal des questions que lui pose la juge. Le premier après-midi du procès est consacré à lui dresser le portrait. Violences familiales, alcool, tout y passe.
Je quitte la salle et tombe sur le fils de l'accusé, Franck. Un jeune garçon de 17 ans sympa et plus bavard que son père. Il était là le jour du meurtre, une dispute entre deux amis ivres qui a dégénéré. Cet épisode a changé sa vie. Traumatisé, il a tenté de mettre fin à ses jours plusieurs fois. Il a aussi goûté à la délinquance et a passé deux mois dans une prison pour mineurs. Il en est sorti transformé. Il m'a donné l'impression de vouloir croquer la vie à pleines dents. Il suit une formation en horticulture. Le pouvoir des fleurs, aurait dit Lolo Voulzy.
Je repense au rapport parlementaire qui qualifiait d'horreur de la République la surpopulation carcérale en France. Notre bonne vieille patrie des droits de l'homme compte 60000 détenus pour 45000 places. Je repense aux mots du journaliste d'Ouest-France responsable de notre session faits divers : 90% des mineurs incarcérés ne referont jamais de prison. J'espère que Franck en fera partie.

4 Comments:

Post a Comment

<< Home