Kispasse

Monday, June 06, 2005

Malgorn-est-Vilaine

Session faits divers aujourd'hui à l'ESJ. Un journaliste Ouest-France de Caen est venu nous présenter l'organisation de la police, de la gendarmerie et de la justice en France. Très intéressant. Où l'on apprend par exemple la méthode Sarko pour réduire la délinquance : "L'objectif actuellement, c'est de faire du chiffre." Avant, quand un gamin se faisait prendre avec une petite quantité de shit, on le jetait à la poubelle, on lui faisait quelques remontrances, et basta. Maintenant, il est interpellé, gardé à vue, éventuellement déféré au parquet, et l'affaire est classée. "Ca fait quatre bâtons dans les colonnes, et ça fait augmenter le taux de résolution des affaires." Sarko est content, les Français ont l'impression d'habiter dans un pays plus sûr. On m'accusera de faire de l'anti-Sarkozy primitif et d'être un sbire de Villepin envoyé en mission dans la perspective de 2007. Il me faut donc, pour couper court à de telles interprétations hasardeuses, balancer un peu sur notre nouveau premier ministre. Voilà donc un autre chiffre qu'il est bon de connaître : alors qu'il était ministre de l'Intérieur, Villepin a sorti une directive demandant à ce que 12000 étrangers en situation irrégulière soient renvoyés dans leur pays cette année. Ou comment donner des ordres totalement stupides ne prenant pas en compte les situations individuelles.
On en arrive ainsi à de vraies aberrations. L'occasion de taper sur une autre de mes têtes de Turcs (je m'excuse auprès des Turcs pour cette expression de fort mauvais goût) : la préfète d'Ille-et-Vilaine. Non contente d'envoyer les CRS dans la rue de la soif rennaise pour calmer les fêtards du jeudi soir, Bernadette a aussi ordonné le renvoi dans son pays de Loth Ndingatoloum, un Tchadien qui s'estime en danger dans son pays.

Dans un premier temps, la préfecture avait demandé à Loth, en situation irrégulière, de trouver un travail puis de demander sa régularisation. Ce qu'il fit. Ajoutons au passage que Loth bénéficie du soutien de la population locale. Marié et père de famille, Loth est parfaitement intégré, notamment dans le club de foot de Cesson. Le conseil municipal a voté à l'unanimité un voeu de soutien à Loth. Pas suffisant pour la préfète. Faisant fi des promesses antérieures, les services de la préfecture d'Ille-et-Vilaine ont ainsi ordonné l'expulsion de Loth et sa famille. Loth a alors saisi la justice administrative, le Conseil d'Etat vient d'estimer qu'il y avait eu une erreur manifeste d'appréciation (en gros que Mme Malgorn avait fait n'importe quoi) et a renvoyé l'affaire devant la cour d'appel. Voilà où on en arrive avec de telles directives : certes, Mme Malgorn, énarque jusqu'au bout des ongles, peut se vanter d'être une bonne élève de Villepin. J'aurais quand même du mal à dormir à sa place.

5 Comments:

Post a Comment

<< Home