Kispasse

Thursday, July 24, 2008

Aux Vieilles Charrues de Carhaix

Mon manège à moi, c'est ça. Une nuée de mains levées, des coeurs ouverts reprenant en choeur les gimmicks de leurs idoles, A l'abordage! Pour la première fois (à ma connaissance en tout cas), les organisateurs avaient retenu un thème pour les déguisements: les piratesun Gwen Ha Du réalisé en strings noirs et blancs flottant dans les airs, des Bob l'Eponge recouvrant leur liberté et s'envolant, hilares, dans le ciel bleu de Carhaix, les verres de lait distribués gratuitement par les agriculteurs locaux qui délaissent leurs vieilles charrues pour les Vieilles Charrues, la douche glacée du matin dans les vestiaires de foot, les sandwichs frites-merguez et les tartiflettes qui permettent de reprendre des forces pour retourner pogoter, slamer et crier à tue-tête, le mélange des genres et des publics, la foule qui ondule, s'époumonne, vibre, communie... Champs de 2 secondsC'est ma grand-messe annuelle. Le reste de l'année, Carhaix, c'est in the middle of nowhere. Mais pendant les Vieilles Charrues, c'est the place to be. D'abord immanquables, puis inoubliables. Retour en images sur cette 17e édition historique. Avec 215000 spectateurs en 4 jours, le record de 2006 (206000) a été dépassé. La rançon d'une belle affiche, d'un temps idéal et surtout d'une ambiance magique. Je n'ai pas fini de tourner ma tête vers Carhaix quand arrivent les Vieilles Charrues. Je suis toujours à la fête quand Carhaix me tient dans ses bras.
Tout bon Carhaix commence en train. Depuis que je me suis retrouvé une année avec ma voiture en fourrière et une autre année à chercher en vain la voiture d'une copine qui ne savait plus où elle l'avait garée, j'ai compris: mieux vaut faire confiance à la SNCF. Autre avantage: on atterrit en plein centre, à quelques enjambées du site de Kerampuil où se déroule le festival
Les Vieilles Charrues commencent, tradition oblige, par un tirer de vieille charrue.
Le maire de Carhaix, Christian Troadec, fait partie des pionniers qui ont lancé le festival au début des années 90.
C'est parti pour quatre jours de folie!
Lors de son discours, il est revenu sur la récente lutte qu'il a mené avec la population pour sauver l'hôpital de Carhaix, menacé de fermeture par l'ARH, donc l'Etat. Les Carhaisiens ont gagné par la voie judiciaire. Chapeau!
Emmanuel Braconnier, le nouveau directeur des Vieilles Charrues, a pris les commandes du festival début juin. Il était auparavant directeur de la salle de concert lilloise L'Aéronef.
Le président de la région Bretagne Jean-Yves Le Drian était aussi de la partie
Vice-président des Vieilles Charrues, Jean-Philippe Quignon a largement participé à l'élaboration de la programmation
L'effort avant le réconfort. Je dirais même plus: ils ont mis la charrue avant les boeufs!
Fidèles au poste, les Frères Morvan, chanteurs traditionnels bretons
Photo de famille entre joyeux laboureurs... Et devinez quoi: personne n'était à la bourre (ah ah ah)
Le sillon est tracé, le festival peut commencer
Bon, faut avouer que ce n'est pas trop dans le thème de l'année (les pirates), mais le déguisement est plutôt réussi
Le règne de la 2 seconds, qui se décline aussi maintenant en 3 seconds, s'est encore étendu dans le camping où l'on vérifie, chaque jour, que le bonheur est dans le pré
Quelques Mexicains ou fac-similé
Ouf! Les porteurs de Gwen ha du en strings sont encore là cette année
Un Carhaix sans Gwen ha du en string, ce ne serait pas pareil
M'accorderez-vous un petit tango?
Ils ont des chapeaux ronds (paraît qu'on appelle ça des bobs de nos jours)... et le fameux Gwen ha du
Les tee-shirts rivalisent d'ingéniosité, comme tous les ans
Mais non, faut pas se prendre la tête. OK il n'y a plus de mayonnaise aux restos, mais il reste encore de la moutarde
Yann, qui a pris toutes ces jolies photos ou presque, est dans tous les bons coups
Bras de marée humaine
Les Vosgiens sont venus en force, semble-t-il
A dada, c'est leur dada... Sur les épaules, on voit mieux la scène
"Vas-y prends moi en photo! Je rêve d'être dans le Nord-éclair!" Raté, mais t'es sur mon blog, c'est déjà pas mal
Quand les BB Brunes entrent en scène, les babies bellent
Les photographes attendent sagement de pouvoir entrer dans la fosse
Le public attend, moins sagement, qu'un groupe monte sur scène
A défaut d'éléphants roses, on aura vu des fantômes bleus
Un tronc d'arbre bien utile pour reprendre quelques forces
Tous les moyens sont bons pour se faire repérer au milieu de la foule. Comme chaque année, eux sont venus avec leur poupée gonflable
Petite leçon de Breton au village de la Garenne
Le public se prend au jeu (car oui, c'est amusant d'apprendre le Breton)
Certains préfèrent la lutte bretonne
Ils sont aux prises avec la Breizh revival
Avis aux amatrices! Au moins, elles ne pourront pas dire qu'il y avait tromperie sur la marchandise
Allez, tous ensemble: "Joyeux aaaaaaannnnnnnnnniiiiiiiiversairrrre..."
Rappelons que la polygamie est interdite en France. Il va donc falloir choisir, Mademoiselle: Jean ou Paul?
L'âme des pirates jamais ne mourra. Celle de Carhaix toujours perdurera
Petite pause tendresse dans ce déferlement de décibels
Ces festivaliers au coeur léger ont fait une razzia sur les Bob l'éponge et autres petits bonshommes gonflés à l'hélium
Ah! Enfin de vrais pirates. Haut les mains!
Jeunes festivaliers d'humeur joviale (pour ne pas dire éméchée)
Encore des pirates! On ne s'en lasse pas
Drôle de pirate, quand même. C'est plus ce que c'était. Tout se perd, ma pauv' dame
Superman a fait le déplacement (à vol d'oiseau, ça va de soi)
Il n'y a pas d'âge pour aller aux Vieilles Charrues
Quand Christophe Maé passe, les enfants se pressent
Les vieux rockeurs aussi se sont donné rendez-vous à Carhaix
Un peu d'envers du décor: cette année au village presse, on pouvait se faire masser. C'est vrai que c'est super dur d'être journaliste aux Vieilles Charrues
La conférence de presse de quelques festivaliers choisis au hasard permet aux organisateurs de savoir ce qu'il faudrait améliorer pour les prochaines éditions
A l'accueil du village presse, les bénévoles ont le sourire
Contrairement aux apparences, ce festivalier retire du liquide, non pas de sa vessie, mais du distributeur... Eh oui, c'est pourtant marqué sur son caleçon: à l'aise Breizh!
Public sur le point de s'enthousiasmer. Décollage imminent
Public enthousiaste. Atterrissage prévu dans quelques heures, voire quelques jours
Jeu d'ombres et de lumières
Pirate au PikachuFlux artistique
Envers du décor, suite: cette année, j'ai même pu faire un tour au club VIP, avec Arthur, un Carhaisien pure souche, et Mel
Arthur y a récolté une belle collection d'autographes de stars internationales: Vanessa Paradis, Johnny Deep, M et Laurent Guennegues
Snif! Carhaix c'est fini... Retour à Lille, la 2 seconds sur le dos et les souvenirs dans la tête. Rendez-vous l'année prochaine

13 Comments:

Post a Comment

<< Home