Kispasse

Wednesday, July 23, 2008

Camille: Sciences Po mène à tout, à condition d'en sortir

Changement d'univers. Après l'électro pop-glam déjantée (désolé, j'adore cette expression même si ça ne veut pas dire grand-chose) de Yelle, la musique tendre quasi-mystique de Camille.
Je ne vous raconterai pas son concert. Je l'ai en grande partie loupé car je devais écrire mon interview d'Emmanuel Braconnier pour Nord-Eclair. Alors, parlons un peu de sa vie, sa vraie. Camille Dalmais est née le 10 mars 1978, soit six jours avant le naufrage de l'Amoco Cadiz.
Fille d'une mère enseignante et d'un père musicien, elle entre en hypokhâgne au lycée Henri-IV de Paris. Elle est ensuite admise à l'Institut d'études politiques de Paris, où elle consacre son stage à la production de son premier opus, Le Sac des filles, en 2002. Malgré un accueil mitigé de la critique, quelques titres intègrent la play-list de France Inter. Essai réussi.
C'est son album Le Fil, sorti en 2005, qui la propulse sur le devant de la scène. Etonnant, construit sur une seule note (un "si"), il lui permet de trouver sa voie et de mettre en valeur sa jolie voix. Le single Ta Douleur fait mal. Le prix Constantin et deux Victoires de la musique viennent saluer la performance. Son troisième album studio, en anglais, Music Hole, est sorti le 7 avril 2008. Pour la petite histoire, elle a aussi fait la voix française du personnage de Colette dans Ratatouille.
Quand Camille crie, Carhaix se tait
Rien à redire sur le set musical, mais une question se pose concernant la tenue de Camille: la belle soutiendrait-elle le MoDem?
Camille joue à cache-cache. Pas évident quand 50000 personnes ont les yeux rivés sur vous

5 Comments:

Post a Comment

<< Home